DOMAINE D’INTÉRÊT MAJEUR
MENU

Qualité de l’air dans les enceintes sportives

Comment connaître la qualité de l’air dans les salles accueillant les grands évènements sportifs et leurs milliers de spectateurs ? L’enjeu est d’importance puisqu’à Paris, 80% des terrains et salles de sport se trouvent à proximité immédiate d’une des plus passantes autoroutes urbaines d’Europe, le boulevard périphérique.

La campagne  » Qualité de l’Air dans les enceintes Sportives  » (QAS) du programme de recherche Ville, Sport, Santé du DIM Qi2, s’est déroulée du 25 mai au 22 juin 2021 dans le stade Pierre-de-Coubertin, dans le 16e arrondissement à Paris, tout près du Parc des Princes. Elle devrait donner prochainement ses premiers résultats sur les types de polluants que l’on trouve dans l’air de cette enceinte sportive et sur leur niveau de concentration.

Les scientifiques qui travaillent sur ce projet s’attendent à trouver quelques-uns des principaux polluants typiques de l’air extérieur en milieu urbain mais aussi des polluants plus spécifiques, liés à l’entretien de la salle, aux activités sportives ou encore à la présence de spectateurs. Un focus sera fait notamment sur les fumigènes, utilisés comme élément festif, qui semblent avoir un impact particulièrement fort sur la qualité de l’air.

Les enseignements de cette campagne sont particulièrement attendus puisque c’est l’une des toutes premières fois où la qualité de l’air d’une salle omnisports recevant du public est étudiée. L’un des objectifs du projet est de mettre au point un outil de simulation à très fine échelle, capable de modéliser la pollution à l’intérieur de l’enceinte sportive et d’en comprendre les déterminants. Cela a nécessité la création d’un véritable  » jumeau numérique  » de la salle Pierre-de-Coubertin (photo d’illustration), réalisé grâce à un scanner 3D et permettant d’enregistrer précisément tous les détails.

Cet outil pourrait permettre de mieux protéger le public mais aussi les sportifs, particulièrement exposés du fait d’une plus grande activité respiratoire pendant leur effort.

Contact : Eric Hamonou, chargé de mission Ville, Sport, Santé – eric.hamonou@science-partners.com